Par / 7th avril, 2018 / Non classé / Pas de commentaires

Voici les 1o meilleurs expressions québécoises

1. « Avoir de l’eau dans la cave »

Dans le Canada francophone, « avoir de l’eau dans la cave » ne signifie pas qu’il y a une inondation mais au contraire que votre pantalon est trop court. Si en France il nous arrive de dire (avec charme) « aller à la pêche aux moules », les québécois ont autant d’humour. En clair, allez vous acheter un nouveau jean.

2. « Avoir des bibittes »

Les français ne peuvent pas comprendre cette expression simplement car ils ont l’esprit mal tourné. Si un(e) québécois(e) vous demande si « vous avez des bibittes », ne croyez pas qu’il ou elle vous demande quelque chose d’intime. Non, on vous demande ici si vous avez des problèmes personnels. Par exemple : « Christophe, est ce que tu as des bibittes ? » « Non, merci, tout va bien ! ».

3. « Ça a pas d’allure ! »

Cette expression, elle est facile à comprendre, non ? Même si on pourrait penser qu’on parle ici de l’élégance, un peu de réflexion nous permet d’arriver à la conclusion que « cela n’a pas de sens » ou que « c’est n’importe quoi ». Exemple : « Ce matin, Fanny est venue en vélo alors qu’il neigeait fort. » « Ah, ça n’a pas d’allure, elle aurait dû prendre sa voiture. »

4. « J’aime frencher mon chum ! »

Les canadiens francophones n’aiment pas utiliser d’anglicisme dans leur langage. Mais ils sont entourés d’anglophones et il leur arrive d’utiliser des mots déviés de l’anglais. « Frencher » est un mot mi-anglais mi-français et sa signification peut être évidente pour ceux qui parlent anglais. Cela provient du terme « french kiss », qui veut donc dire « embrasser ». « Chum » ou « blonde » sont les mots pour « copain » et « copine ». Même si votre copine est brune, vous pourrez l’appeler « ma blonde ». Exemple : « Qu’est ce que fait Thomas ? » « Il frenche sa blonde là bas »

5. « Malcommode »

Si quelqu’un est désagréable, on peut dire qu’il est « malcommode ». Cependant, vous pouvez être content qu’il ne soit pas « un esti d’cave » (un gros abruti). Exemple : vous demandez à quelqu’un si il va bien et il ne répond pas. Il est malcommode.

6. « Attache ta tuque ! »

Rien n’est plus québécois que la tuque. Au Canada, c’est un accessoire indispensable en hiver. C’est ce que l’on appelle en France le bonnet. Mais l’expression en question veut dire « Attention » ou « Sois prêt ». Exemple : « Je vais pousser cette luge en bas de la colline, attache ta tuque ! »

7. « Pantoute »

Quand nous disons « pas du tout », les québécois disent « pantoute ». C’est plus court et très répandu. Cependant, on a toujours l’impression qu’ils disent « pantoufle ». Exemple : « Est ce que tu es en mosus ? » (voir ci-après) « Pantoute, tout va bien ».

8. « Être en mosus »

Les sacres québécois sont bien connus pour être les témoignages de l’héritage religieux du Québec. Tabarnak (tabernacle), crisse (Christ)… il y en a des dizaines comme ceux-là. Ces termes viennent tous du jargon de l’église. « Mosus » (ou « mausus ») est une variation (assez tirée par les cheveux) de « maudit », et ce n’est pas si évident à comprendre pour tout le monde, même les Français, car cela veut dire que quelqu’un est de mauvaise humeur. Exemple : « Tu as parlé à Pierre récemment ? » « Non, il est en mosus, il ne veut voir personne. »

9. « C’est tiguidou ! »

« Tiguidou » est simple, drôle, et si vous passez suffisamment de temps avec les Canadiens français, vous allez l’entendre tout le temps. Pas besoin d’un dictionnaire pour décrypter l’adorable « tiguidou ». Voici un exemple pour comprendre : « Je serais chez toi pour 20 heures, ok ? « Tiguidou ». C’est d’accord. Cette expression peut être remplacée par « l’affaire est ketchup » ou la situation est au mieux.

10. « J’suis tanné »

En France, « tanner » n’a qu’une seule signification : transformer une peau en cuir. Au Québec, dire que vous êtes « tanné » signifie que vous en avez assez, que vous en avez marre. Exemple : « Je n’arriverais jamais à comprendre toutes ces expressions québécoises » « T’es tanné hein ? Ne t’inquiète pas, avec un peu de pratique, l’affaire est ketchup ! » « Ooooh »


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.